Catégories
Sivry-Rance

L’économie circulaire !

L’économie circulaire est un nouveau modèle économique.
L’économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter. Dans cette optique d’économie circulaire, la notion d’économie se veut plus « écologiquement vertueuse ». Les modèles économiques classiques basent le développement économique sur une production de richesse engendrant immanquablement une altération des ressources.

Economie circulaire

Comment réaliser cette économie circulaire ?
Une telle économie fonctionne en boucle, se passant ainsi de la notion de « déchet ». Son objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières.

Quel est le maître d’œuvre ?
Dans cette réflexion, le citoyen a son mot à dire. Ne soyons pas utopiques, les décisions se prendront à un autre niveau. Mais en matière de consommation, le citoyen peut apporter sa pierre à ce bel édifice de modèle d’économie circulaire. La démarche consiste à privilégier les commerces favorisant cette économie circulaire.

Comment ?
Acheter à proximité en évitant un impact carbone lié aux transports, favoriser le concept de consigne ou le réemploi de certains emballages, privilégier les commerces proposant un cycle de seconde vie pour ses articles.

 

Mobilier recyclé
Cliquez sur la photo

L’ économie circulaire a-t-elle un avenir ?
La pandémie liée au Covid19 perturbe la population et fait réfléchir. Chacun se tourne vers le voisin pour l’observer et voir comment il réagit. À cette occasion, les pays nordiques sont cités en exemples dans plusieurs domaines.

La tendance actuelle qui se dessine est l’écoconception.
L’écoconception est une approche en développement dans tous les esprits depuis une trentaine d’années mais, principalement en Europe du Nord. Immanquablement cette écoconception va engendrer une transition. Qu’il s’agisse de production de bien ou de service. Une transition énergétique est en marche. Elle va occasionner une modification profonde des modes de production et de consommation des énergies.

                   L’économie circulaire y sera peut-être pour quelque chose !

Catégories
Sivry-Rance

Boulangerie-Pâtisserie du lac à Virelles

À Virelles et environs, tout le monde connait Bruno Chauvaux

Il a réalisé son apprentissage à Philippeville chez Antoine Demartin. Il commence à la pâtisserie Antoine à Olloy-sur-Viroin pour ensuite travailler jusqu’en 1982 à la pâtisserie Hubert à Chimay. En 1983 commence l’aventure à Virelles à la Boulangerie du Lac. Avec son expérience et la qualité de son travail, il est reconnu Maître boulanger pâtissier.

C’est en juin 2020 que l’aventure se termine pour une retraite bien méritée.

Retraite pas vraiment, parce qu’il a décidé d’épauler Xavier Brochard le repreneur de la Boulangerie Pâtisserie du Lac. Xavier Brochard présente une carte de visite assez étoffée dans le monde de la boulangerie pâtisserie. Cela fait 36 ans qu’il est dans le métier et a accumulé un savoir faire au travers des différents établissements qu’il a côtoyés. Chez notamment un maître pâtissier à la Côte d’Azur et un maître boulanger français toujours dans le sud de la France pour la réalisation de la baguette cuite sur pierre. Actuellement Xavier Brochard est responsable du département de la fine pâtisserie aux artisans du pain à Arsimont. C’est à Virelles à la Boulangerie Pâtisserie du Lac qu’une nouvelle aventure commence pour Xavier Brochard. Dès le 1er janvier il sera dans l’atelier à Virelles pour, dès le 2 janvier avec les recettes de Bruno Chauvaux et l’aide de ce dernier en atelier, répondre aux besoins des clients.

Mais Xavier Brochard apportera petit à petit l’expression de son savoir faire pour le plus grand plaisir de tous. C’est ainsi que durant le mois de janvier, une dégustation sera proposée chaque week-end. Mais pas d’inquiétudes les spécialités de Bruno Chauvaux comme les … baisers du Lac seront toujours en vitrine. Une façon comme une autre de distribuer des … baisers avec les contraintes en vigueur.

Dès à présent, vous pouvez contacter Xavier Brochard
à la Boulangerie – Pâtisserie du Lac au 00 32 499 41 61 64
pour d’éventuels renseignements ou passer commande.

Catégories
Non classé

Féeries chevrotines.

Rue Montjumont

Le concours des Fééries Chevrotines est lancé !
De quoi s’agit-il ?
Le principe du concours est bien évidemment de décorer façade, jardin ou maison.
Cela fait, vous envoyez une photo à La Confrérie de la Gâte d’Or via sa page Facebook.
Tous les clichés seront publiés n’oubliez pas vos nom, prénom et adresse postale.
Une compilation de ces photos sera accessible dans un album sur la page de la Confrérie pour que vous puissiez voter pour la « façade la plus féérique » de Sivry.

Les votes seront clôturés le 23 décembre à 12h et le 24 décembre à 10h, les trois photos ayant reçu le plus de « like » seront élues « Maisons les plus féeriques de Sivry ». Elles recevront leur lot dans les jours qui suivent.

Le but de la Confrérie est de rendre le village convivial en cette période.
Si beaucoup de participants se manifestent, ils seront répertoriés sur une carte pour proposer… une promenade le long des féeries chevrotines.

Catégories
Non classé

White Tuesday.

On entend beaucoup parler du Black Friday dans le monde du commerce. Malheureusement avec cette peste de Covid 19, ce ne sont pas des vendredis noirs, mais des mois noirs que les commerçants ont connus en 2020. Tout le monde a encore en tête les drames que cette épidémie a engendré, les décès et malheureusement … suicides.
Pourtant le commerce n’a pas l’air d’en souffrir, la Poste n’a jamais connu une telle effervescence avec une distribution de 600.000 colis par JOUR !
Les seuls commerçants à souffrir de ce tsunami commercial, ce sont les petits commerces de proximité qui ont dû … fermer boutique !
Ce 1er décembre, une éclaircie pointe avec la réouverture de certains négoces. Malheureusement beaucoup restent sur le carreau et ont besoin d’une assistance vitale de la part de notre pouvoir, qu’il soit fédéral, régional, provincial ou même communal.
Cela fait une multitude d’élus qui en principe ont un pouvoir de décision. Et oui, des décisions ont été prises. Dans le domaine de la prévention, un staff fait tout ce qu’il peut pour inculquer les recommandations élémentaires de protection individuelles et collectives.

Dans le domaine des aides financières malgré les nombreux discours, peu de commerçants sont aidés efficacement, 70% des commerces fermés n’ont pas encore reçu d’aide.

Petite parenthèse, à propos de nos politiciens, je vous renvoie à la fables de La Fontaine qui faisait allusion au ramage et au plumage et qui trouve une belle illustration de ce qui se passe actuellement mais, malheureusement ce n’est pas
une … fable

Quoi qu’il en soit, pour ceux qui pourront ouvrir ce mardi 1er décembre, le public a un rôle à jouer en privilégiant les achats de proximité aux dépens de ces ogres Amazone et consorts pour que ce mardi soit un mardi blanc synonyme d’espoir !

 

Catégories
Non classé

La science vulgarisée avec Strange

Strange est un magazine français de bande dessinée publié de janvier 1970 à mars 1998 par les éditions Lug, puis par les éditions Semic, d’abord en petit format puis au format BD. Le trimestriel reprenait des histoires et des personnages de comics des publications américaines Marvel Comics.

Strange à la rescousse !

Strange commence sa carrière éditoriale en petit format, et alterne, une page sur deux, une bichromie verte ou rouge en complément du noir et blanc. Le sommaire de la revue comprend une pagination permettant d’accueillir plusieurs épisodes. Après dix numéros, la revue passe au format 17 x 24 cm, qui est plus proche du format d’origine, et adopte définitivement la couleur. La revue contenait également par moments des posters détachables, mais aussi des articles de sensibilisation à la science.

C’est ainsi que le numéro 5 du 10 août 1976 propose un article traitant de l’énergie de la mer et du soleil. Près de cinquante ans plus tard, l’idée préconisée n’a pas fait grand chemin, mais la géothermie a vu le jour.

En vente, cliquez sur l'image

Le numéro suivant en décembre 1976 faisait allusion à l’énergie solaire pour les satellites. Avec la multitude des panneaux solaires sur nos toits, on ne peut que constater que l’idée n’était pas farfelue, mais beaucoup moins ambitieuse que l’idée soumise aux jeunes en 1976.

En vente, cliquez sur l'image